Tourisme au Maroc – Chiffres et Données

Ait-Benhaddou-Ouarzazate-Morocco

La crise financière et économique actuelle ha provoqué de graves problèmes dans plusieurs secteurs de l’économie, l’industrie du tourisme comprise. Pour un pays comme le Maroc, dont les revenus principaux viennent du tourisme (provenant surtout des pays de l’UE et des Etats-Unis) et le flux de devises des Marocains Résidents à l’Etranger (MRE), cette crise pourrait paraître une vraie menace pour son économie, qui a reçu du tourisme en 2008 des recettes de 57 billions de dirhams, à peu près 20% de son PIB.

Ceci est d’autant plus évident si l’on considère que les recettes provenant du tourisme ont baissé de 20% pendant la même période de 2008, de 4,33 à 3,46 billions de dirhams. Mais le secteur touristique marocain a le potentiel suffisant pour éviter les effets négatifs de la crise et même pour se bénéficier des changements subits par le secteur.

D’après le Ministère Marocain du Tourisme, 7.878.639 touristes ont choisi le Maroc pour leurs vacances en 2008, ce qui correspond à une hausse de 6,4% par rapport à 2007. Mais parait-il que les touristes ont décidé d’écourter leurs séjours, étant donné que le nombre de nuitées dans des établissements registrés a baissé de 3%. Marrakech es de loin la destination préférée des vacanciers au Maroc. D’une capacité totale d’hébergement de 152.936 lits dans tout le Maroc, 44.394 d’entre elles se trouvent à Marrakech, ce qui représente presque 30%.

L’ONMT (Office National Marocain du Tourisme), la principale administration touristique marocaine, a déclaré que le Maroc es capable de faire face aux effets de la crise économique globale. Un de ses atouts principaux est la proximité entre le Maroc et les principaux pays d’origine de touristes, ce qui rend plus facile le transit aux voyageurs ayant un budget limité. En ce sens, la diversification des produits et de l’investissement s’est activée, une situation dont les compagnies aériennes low-cost  et les agences de voyage ont bien profité.

Un exemple de la diversification réalisée par le secteur touristique marocain est la volonté de diriger leur offre vers des nationalités différentes. A part les MRE, qui constituent presque la moitié des touristes qui visitent le Maroc, le secteur a été orienté traditionnellement vers l’accueil de visiteurs venus de la France (1.707.055 touristes français en 2008 et 22% du nombre total de visiteurs) et de l’Espagne (595.279 touristes espagnols en 2008, soit 8% du total). Mais, pendant les dernières années, un nombre croissant de touristes venus du Royaume Uni et de Belgique ont décidé de visiter le pays maghrébin. De même, le nombre de touristes provenant de pays en dehors de l’UE a presque doublé pendant la période 2001-2008.

Le fait que le Maroc est en train de faire un effort énorme vis-à-vis cette diversification géographique et qu’il est pleinement conscient de son importance est reflété par son désir d’attirer des nationalités en fuite. Par exemple, le nombre de touristes allemands a baissé presque de 10% entre 2001 et 2008. Dans le but de modifier cette tendance, plusieurs nouveaux projets ont été mis en place pour attirer des visiteurs allemands au pays, tels que l’ouverture récente d’un complexe balnéaire à Taghazoute et les projets similaires de complexes balnéaires à Saudia (juin 2009) et Mazagan (octobre 2009), qui ont été conçus stratégiquement en fonction des demandes du marché allemand.

La diversification du secteur touristique et des services proposés, avec une amélioration de la qualité de la formation des agents touristiques, une augmentation de l’investissement en marketing et promotion et une nouvelle emphase sur la coopération entre opérateurs publics et privés sont donc les facteurs qui permettent le Maroc à supporter les menaces de la situation économique globale en et à augmenter en même tant la qualité de son tourisme, la diversité de ses services et le bien être de ses visiteurs.

Si vous décider à apprécier la qualité et la variété du secteur touristique marocain, il est recommandable de visiter le pays et de le connaître de première main. Vous pouvez vous faire une idée de l’excellence, le service et la diversité de l’hébergement au Maroc tout simplement en consultant l’Internet. De même, pour profiter autant que possible de vos vacances au Maroc, vous pouvez contacter votre agence de voyage pour vous renseigner sur les multiples choix de vacances et d’activités de loisirs que vous trouverez dans ce pays merveilleux et varié.

Surf au Maroc – Un Véritable Paradis pour les Surfeurs

surf-au-maroc

Les surfeurs ont toujours considéré les côtes du Maroc comme un lieu légendaire, presque magique pour pratiquer le surf. Mais ces dernières années, ces mêmes côtes ont accueilli un grand nombre de talents locaux et des surfeurs du monde entier ont commencé à profiter de ses vagues impressionnantes. Beaucoup de célébrités du surf et de jeunes talents prometteurs, tels que  Shaun Candell, Lowrie Turner, Alan Stokes, Taj Burrows et Josh Ash, pour n’en citer que quelques uns, sont venu au Maroc pour se divertir et expérimenter ses excellentes conditions pour le surf.

Véritable paradis des surfeurs, plusieurs formules permettent à moindre coût de profiter de l’hôtel au Maroc et de bénéficier chaque jour de conditions climatiques exceptionnelles.

Le surf est pratiqué au Maroc depuis aussi longtemps que dans les autres endroits du monde. Le surf au Maroc fut initié par un groupe de surfeurs australiens et nord-américains dans les années 1970 qui étaient fascinés par l’exotisme et la magie du pays. Mais ces derniers temps le surf a pris de l’élan au Maroc et beaucoup d’organisations ont été créées pour informer les gens du pays sur son potentiel touristique et économique.

Plusieurs écoles et clubs de surf ont commencé à apparaître rapidement et des compétitions internationales ont été organisées pour promouvoir le surf au Maroc, un pays qui accueille certains des endroits les plus merveilleux endroits pour surfer dans une seule région.

Quelques uns des meilleurs coins pour pratiquer le surf au Maroc se trouvent aux alentours d’Agadir, une des villes principales au sud-est du Maroc, sur la côte atlantique. Le petit village de pêcheurs de Taghazoute, à une vingtaine de kilomètres au nord d’Agadir, a été probablement le quartier général du surf marocain pendant des années et ses excellentes plages et séduisantes vagues ont continué d’attirer un nombre croissant de surfeurs et de visiteurs à la région.

Près de Taghazoute vous trouverez le fameux « Anchor Point », qui est peut-être l’endroit pour surfer le plus réputé de la région, sinon du pays. Là bas on peut profiter d’une grande variété de vagues différentes non seulement à « Anchor Point », ainsi appelé par Jimi Hendrix en 1967 en raison des ancres abandonnées, mais aussi à « Mysteries », « Dog Steps », « The Source » et « Killer Point », qui prend ce nom des orques ou « baleines tueuses »  qui peuvent être souvent aperçues  en train de se promener au-delà de la pointe.

Mais il y a d’autres bons plans pour surfer tout le long de la côte atlantique marocaine. Expérimentez le surf le long des plages de sable de Oualidia, Dar Bouazza, Taghazout (où vous trouverez l’attrayante et calme « Banana Beach »), Agadir, Sidi Ifni, la plage d’El Haouzia à Azemmour (près d’El Jadida), la plage de Bouznika (entre Rabat et Casablanca), Kenitra ou encore la fameuse ville d’Essaouira.

Cette dernière ville, Essaouira, est une destination touristique consolidée qui offre d’innombrables attractions, entre lesquelles se trouve sa fascinante médina, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Essaouira organise en plus de nombreuses compétitions internationales de surf. Aussi, à 3 km au sud de la ville d’El Jadida, se trouve le lieu de tour les professionnels du surf, Sidi Bouzid, un break-point de niveau international pour les surfeurs. Ses vagues sont classées parmi les 10 meilleures du monde grâce à leur nature régulière, rapide et puissante.

Un autre endroit excellent, très connu dans tout le Maroc par tour les surfeurs du circuit marocain, c’est Moulay Bousselham, un petit village de pêcheurs près de Kénitra. Moulay Bousselham offre cinq endroit principaux pour surfer: le Hawaii, le Foum Al Marja ou « L’Entrée de la Lagune », le Oued, l’endroit près du Oued (c’est comme ça qu’on l’appelle…) et l « Endroit Secret », ainsi appelé parce que sa situation est jalousement et fièrement gardée comme le plus grand des secrets par les surfeurs de Moulay Bousselham.

Mais, comme dans beaucoup de pays en voie de développement, l’eau constitue une ressource vitale et inestimable. De plus, comme dans la plupart des pays de l’Afrique, elle est en effet une ressource très rare. Le Maroc en particulier, avec plus de 3200 km de côtes atlantique et méditerranéenne, a une énorme dépendance vis-à-vis de l’eau et de son traitement et assainissement. La diversité de sa faune et flore, la stabilité de son économie en voie de développement mais encore pauvre et, surtout, la santé et le bien-être de sa population dépendent de manière cruciale de sa propreté, de sa distribution et de son entretien.

Beaucoup d’organisations et d’associations travaillent consciencieusement pour éviter que les déchets industriels soient déversés dans la mer, pour la conservation des sources d’eau douce et d’eau de mer et contre la distribution inégale et le manque d’approvisionnement d’eau. Toutes ces circonstances, qui ont provoqué une crise permanente et qui indiquent de graves conséquences à long terme, elles sont pourtant évitables si on prend conscience du danger et l’on fait campagne pour diffuser l’information. Pensez à ceci: s’il n’y a pas d’eau, il n’y a pas de surf!

Venez donc au Maroc et jouissez d’un des pays les plus stimulants et fascinants du monde. Le climat marocain fournit des conditions excellentes pour le surf pendant toute l’année, avec une température de l’eau de 16°-18° Celsius. En plus, le Maroc offre un nombre incalculable d’attractions et d’atouts: une histoire millénaire fascinante, une cuisine riche et exquise, un hébergement divers et abordable, et une population célèbre grâce à leur générosité et leur hospitalité; et, bien sûr, une eau fragile mais précieuse et irremplaçable.

Votre « surf aventure » sera encore plus passionnante si vous choisissez l’hébergement au Maroc le plus adapté à vos besoins. Et il y a du choix. La plupart des riads et des maisons d’hôtes vous aiderons à organiser votre transport et à louer tout le matériel dont vous aurez besoin pour que votre moment de surf le plus agréable et amusant possible. Aussi, beaucoup d’hôtels au Maroc organisent également des expéditions de surf dans les moindres détails et seront ravis de vous recommander la meilleure façon de découvrir les vagues les plus spectaculaires.